CHOISIR SON LINGE DE LIT

CHOISIR SON LINGE DE LIT

 
 

 LES DIMENSIONS

 

 Vous trouverez ci-après un tableau de correspondance standard de tailles de linge de lit par rapport au dimensions de votre lit. Elles sont les plus usuelles mais elles ne correspondent pas forcément à vos souhaits et à vos besoins. Tout d'abord, si vous souhaitez remplacer votre linge déjà existant et dont les dimensions vous donnent satisfaction, n'hésitez pas à en prendre les mesures et à vous reporter aux tailles proposées par les grandes marques.

 

Important : si vous devez changer de literie, essayez d'orienter votre choix sur des mesures de lit "standard", cela vous permettra de vous équiper plus facilement et ce, dans presque toutes les marques de linge de maison et sans surcoût de confection spéciale (largeurxlongueur) :

  • 90cmx190cm, 140cmx190cm, 160cmx200cm, 180cmx200cm
    pour les lits à matelas et sommier unique
  • 2x70x200cm, 2x80cmx200cm, 2x90x200cm
    pour ceux à sommier et matelas double, électriques ou pas.


 

Lit de 80x190 90x190 120x190 140x190 160x200 180x200 200x200
1 pers. 1 pers. 1 pers. 2 pers. 2 pers. 2 pers. 2 pers.
Housse de couette (1) 140x200 200x200 240x220 260x220 260x240
            200x200             240x220  
Drap
(selon les marques)
180x290 240x300 270x310
  240x320 280x325
Drap-housse 80x190 90x190 120x190 140x190 160x200 180x200 200x200
Taie traversin
(longueur)
140 185 190 210 230
  200 210 230 250
Taie d'oreiller carrée 65x65 ou 60x60 rectangulaire 50x70  ou 50x75 ou 50x80...

 

 (1) la largeur de votre housse de couette dépendra  certes de la dimension de votre lit, mais aussi de l'épaisseur de votre matelas, de votre sommier, de la hauteur de vos pieds de lits et de la retombée de votre couette que vous souhaitez sur les côtés (sur le sol,à ras du sol, etc...)

Pour calculer la dimension de vos housses de couette et couettes désirées, mesurez tout d'abord la hauteur en partant du haut de votre matelas jusqu'au sol, multipliez cette mesure par 2 et ajoutez la à la largeur de votre lit pour définir la dimension de votre couette en retombée à ras du sol.
Exemple : sur un lit de 160cm de large avec une hauteur de matelas/sol de 40cm, si vous désirez une retombée juste au ras du sol, votre couette sera de 160cm + (2x40cm) soit 240cm.
Choisir dans ce cas là une housse de couette et une couette de dimension 240cmx220cm.
(260x240cm si vous souhaitez une retombée sur le sol).

 LE TISSU

La qualité d’un tissu nous apparaît tout d’abord de façon subjective avec le toucher et l’aspect, puis de façon plus objective avec sa facilité d’entretien et sa longévité.

Cette qualité, subjective ou objective, est obtenue par la qualité du fil ainsi que par le nombre de fils au cm², mais également par le tissage.

Le tissage est un procédé de production de textile dans lequel deux ensembles distincts de fils sont entrelacés à angle droit pour former un tissu. Les fils verticaux sont appelés « fils de chaîne », les fils horizontaux sont appelés « fils de trame ». La façon dont les fils de chaîne et les fils de trame s’entrecroisent est appelée « l’armure ».

Certains traitements peuvent également modifier la qualité ou l’aspect du tissu, comme par exemple le peignage, le grattage ou encore le traitement « easy care ».

Pour résumer : d’une manière générale, plus le tissu est serré, plus la qualité est bonne (aspect, douceur, entretien)

LE COTON

Le coton est le tissu le plus répandu, c'est une matière végétale reconnue pour son confort et sa solidité. Il existe plusieurs qualités de coton :

  1. Le coton simple : un coton simple mais de bonne qualité a 57 fils par cm². "Armure toile" (entrecroisement des fils = 1 dessus, 1 dessous), il apporte robustesse, hygiène et confort.
  2. La percale : ce coton doit avoir au moins 80 fils au cm² pour une qualité optimum. "Armure toile" aussi, en coton peigné (opération de traitement de peignage réalisé en cours de filature), les fibres courtes ayant été éliminées, les fils sont fins, réguliers et souples, apportant plus de résistance, de soyeux, de douceur et de fraîcheur au toucher.
  3. Le satin : un satin de coton pourra atteindre jusqu'à 200 fils au cm². Ce qui nécessite une qualité de coton exceptionnelle permettant un tissage très fin en "Armure satin" (entrecroisement des fils = 1 fils dessus, 4 fils dessous) donnant aux draps un aspect légèrement brillant, extrêmement doux, pas froid au contact, froissant très peu et très facile à repasser.
  4. La flanelle est du coton ayant subit un traitement spécifique dit de "grattage" pour un contact "duvet". Elle évite notamment cette impression de froid lorsque l'on rentre dans son lit l'hiver. Déconseillée en été ou dans une chambre très chauffée.

LE LIN

Le lin est une fibre naturelle végétale très résistante, agréable au toucher et fraîche. Très apprécié par nos parents et grands parents pour ses qualités. . Le lin ne se déforme pas et ne peluche pas. Naturellement aéré et absorbant, le lin contribue à réguler la température du corps. Ce qui lui confère un excellent pouvoir isolant qui explique sa fraîcheur en été et son confort en hiver.

LE METIS

Le métis est un tissu dont la chaîne est en coton et la trame est en lin très absorbant. Ce tissu est donc un mélange de lin (minimum 40%) et de coton et conjugue la qualité du lin avec la facilité de repassage du coton. Il est à la fois solide, fin et agréable au toucher.

 MOTIFS et FINITIONS

 

Les motifs : Un tissu peut être soit imprimé, soit jacquard

L’impression consiste à appliquer la couleur sur le tissu après tissage.

L'impression grand teint : un traitement spécifique comme l' "indanthren", notamment pour les tissus foncés, permet à la couleur de pénétrer au cœur de la fibre de coton afin de garantir le maintien de qualité des couleurs et de résister beaucoup mieux au lavage. Elle apporte aux tissus un toucher soyeux et doux et une meilleure tenue.

L'impression pigmentaire : les colorants sont déposés à la surface du tissu puis fixés sur la toile thermiquement. C'est le  procédé le plus répandu, simple et rapide. Il permet d'obtenir des motifs fins avec des coloris variés et d'une grande vivacité. La résistance aux lavages du produit fini sera assurée par la qualité des pigments employés. Les grandes marques de linge de maison notamment Françaises sont depuis longtemps garants d'une très bonne qualité d'impression.  

Le jacquard est un tissu dont les motifs ont été confectionnés au fur et à mesure du tissage, créant des effets de matière et de relief, et parfois utilisé en « ton sur ton » pour des unis sophistiqués.

Les fils de coton sont croisés de manière à faire apparaître le dessin. Selon l’''armure", toile ou satin, les propriétés du drap seront différentes (aspect, toucher, tenue). Souvent plus onéreux du fait d'un métier à tisser plus spécifique et aux caractéristiques techniques plus complexes qu'un métier à tisser habituel, il confère une qualité supérieure en terme de reproduction des motifs, mais surtout assurera une longévité supérieure à votre linge de lit.

Les finitions : Le savoir-faire des grandes marques !

  • Le bourdon classique : réservé aux articles de grande qualité, le bourdon est réalisé à l'aide d'une machine spéciale qui effectue un piquage en zigzag très serré. Ce point spécifique ornemental en léger relief peut être produit en plusieurs largeurs. Le point est solide et les couleurs sont garanties sans dégorgement (ne déteignent pas). La qualité sera souvent le fruit de l'expérience et du savoir-faire des grandes marques reconnues  de linge de maison. En règle générale, il sera surtout utilisé sur les percales et les satins de coton.
  • Le bourdon de recouvrement : c'est une finition de moyenne gammeCe bourdon est également effectué à l'aide d'une machine spéciale. Il a l'avantage d'être de réalisation plus rapide. Il est plutôt employé sur le coton simple.
  • La double nervure : finition raffinée de haut de gamme. Le temps de réalisation de cette finition est long car chaque nervure est réalisée séparément. Deux fils de coton épais insérés derrière la taie d'oreiller créent le relief.
  • Le jour échelle : finition très délicate empruntée à la lingerie, le "jour" est réalisé en une opération sur une machine spéciale à poinçon qui perfore et  ajoure le tissu, puis brode les jours.  
  • Le jour Venise : finition favorite des trousseaux de nos grands-mères, le charme et la solidité de cette broderie n'est plus à démontrer. Autrefois réalisée à la main, la confection de ce "jour" s'est industrialisée. Trois opérations sur trois machines différentes
  • Le passepoil : Satin ou coton, avec ou sans mèche (la mèche est le fil de coton plus ou moins épais à l'intérieur du passepoil qui forme un petit bourrelet), ils sont insérés aux bords des taies d'oreillers ou sur des parements afin de souligner harmonieusement les impressions ou découpes des articles :  

 Exemples :

  • Passepoil imprimé méché
  • Passepoil imprimé, non méché
  • Passepoil méché velours
  • Passepoil méché avec fil fantaisie
  • Passepoil méché tissu + dentelle
  • Le biais coton : les biais de coton sont assemblés au bord du tissu afin d'assurer propreté et solidité du produit. Les draps housses de coloris unis qui se veulent de bonne qualité sont réalisés avec des biais de couleurs assorties. Des biais fantaisie peuvent être utilisés mais dans un esprit de finition esthétique. exemple : biais cocotte en satin.
  • Le galon brodé : réalisés sur certains tissus, les galons brodés sont des motifs étudiés et réalisés par des stylistes, ils sont ensuite assemblés sur le bord des taies d'oreillers ou des draps. Très classiques, ils sont souvent la vitrine du savoir-faire de certaines grandes marques Françaises telle Anne de Solène réputée en la matière.
  • Mais encore... des serpentines, des croquets, des petites dentelles...développés au fils des siècles de culture et de tradition de régions françaises renommées pour le linge de maison (la région des Vosges notamment).

 DESSUS DE LIT

Pour qu’'un dessus de lit habille correctement votre lit, il doit retomber jusqu'’au sol de chaque côté du lit, afin de faire disparaître le linge de lit, le matelas mais également les pieds du lit.

La mesure de votre matelas ne suffit donc pas à déterminer la taille de votre dessus de lit, il vous faut également connaître la hauteur du « retombé ».

Pour calculer VOTRE dessus de lit idéal, vous devrez donc mesurer la hauteur en partant du haut de votre matelas jusqu’'au sol. Vous multipliez cette mesure par 2 et vous ajoutez la largeur de votre lit.

Exemple : pour un lit de 160cm de large avec une hauteur matelas/sol de 40cm, votre dessus de lit devra mesurer idéalement : (2x40) + 160 = 240cm de large.

Bien évidemment, le choix d'’un dessus de lit est avant tout une affaire de goût et il est tout à fait possible de choisir autrement :

  • plus grand pour une retombée sur le sol
  • plus court pour laisser paraître les pieds du lit

 PROTECTION LITERIE

 

Le protège matelas (ou alèse) et le protège oreiller (ou sous-taie) sont tous deux les garants du confort et de l’hygiène de vos nuits et prolongent la vie de votre literie. En effet, ils absorbent la transpiration et l’excès de sebum de nos cuirs chevelus, en même temps qu’ils protègent nos matelas des petits « accidents ». Mais comment choisir ? Quelques précisions pour vous aider : 

LA TAILLE

Que ce soit pour la protection de vos matelas, de vos oreillers ou de vos traversins, la protection adaptée sera choisie de la même manière que pour un drap housse ou une taie.

LA FORME

  • le drap-housse : une protection optimale élastiquée qui recouvre le dessus et les côtés du matelas. 
  • l’alèse plateau : couvre le dessus de votre matelas et est maintenue par 4 élastiques aux angles.
  • le drap-housse bermuda : pour literie articulée avec têtes OU pieds relevables. Ce type de protection se sépare à une extrémité pour permettre une adaptation sur literie séparée soit côté têtes, soit côté pieds.
  • le drap-housse relaxation : pour literie articulée avec têtes ET pieds relevables. Ce type de protection n’est reliée que par son milieu pour permettre aux deux extrémités d’être indépendantes.

LA COMPOSITION

  • Le molleton 100% coton est absorbant, moelleux et isolant. Il peut vous être proposé en version extensible, très pratique pour s’adapter à toute taille de matelas.
  • L’éponge en coton et polyester, très absorbante et particulièrement appréciée en été.
  • Le polyuréthane : utilisé en membrane imperméabilisante, il possède plusieurs atouts dont celui d’être respirant (contrairement au PVC qui favorise la transpiration), il est également souple et silencieux (un protège matelas intégrant une membrane de polyuréthane ne fait pas de bruit).
  • Le traitement anti-acariens : si vous souffrez d’allergie, certains protège-matelas subissent un traitement spécifique. Tissage du Moulin a choisi AEGIS, un traitement triple action anti-acariens, anti-microbiens et anti-moisissures. Cette technologie de pointe est permanente et non migrante, car le traitement est incorporé au cœur même de la fibre (traitement non volatile, aucun relargage de principes actifs nocifs dans l’environnement du dormeur).
  • Le traitement SANFOR : action de stabilisation mécanique du tissu limitant les retraits aux premiers lavages.

 

 

 

 

►ENTRETENIR SON LINGE DE LIT

►CHOISIR SA COUETTE

►CHOISIR SON OREILLER

►ENTRETENIR COUETTES ET OREILLERS

►POSER UNE QUESTION